La forme est un ensemble de théorèmes à démontrer

5 mars 2016 - 22:20

"Certaines formes anciennes sont inefficaces car leurs techniques sont inutilisables dans des situations réelles aujourd'hui. "

Vrai ou faux ?


FAUX


Ce qui est correct est de dire :

"Certains pratiquants sont inefficaces car leur corps est inutilisable dans des situations réelles."

Certaines personnes veulent rester ignorantes, parce que la vérité leur demande de changer.

On ne peut interpréter les informations qu’à la lumière de ce qu’on a vécu, en fonction de ses prédispositions et en fonction des croyances qu’on a déjà admises.

Par conséquent, il n’est pas étonnant que certains considèrent la forme comme un art figuratif obsolète et inefficace.

Mais attendez une minute.

Même si aujourd’hui on est tous des « champions », on ne pourra jamais discréditer un art systémique millénaire qui fut codifié par des gens qui savaient ce que c’était de frôler la mort.

Avec un peu de discernement, il est évident.

Il est plus naturel de penser que l'absence de crédibilité de certaines techniques dans un contexte réel ne signifie pas que le modèle de techniques d’autrefois n’est plus réaliste dans une société évoluée telle que la nôtre.

L'absence de crédibilité signifie seulement que ce modèle de techniques ne s’applique jamais tel quel en combat.

Il n’est donc question d’affirmer ni son efficacité, ni son inefficacité en terme de modèle d'application.

Il nous faut des recherches plus poussées.

Il s’agit non de se projeter au sein de la croyance pour répéter aveuglément les techniques jusqu’à ce qu’elles deviennent naturelles et utilisables, mais pour supposer que, derrière des apparences saugrenues, doivent se cacher des schémas conceptuels qui constituent une trame de fond : les théorèmes.

La forme n’est pas un modèle de techniques à reproduire, mais un ensemble de théorèmes à démontrer.

La plus belle des formes, avec les meilleures techniques codifiées par le meilleur génie ne sera qu’un échec cuisant si on la considère comme une source d’inspiration qui élargit son répertoire de techniques.

Si on considère la forme comme un art figuratif obsolète et que l’on tente de la modifier sous prétexte que le monde d’arts martiaux évolue, toutes les données cryptées qu’elle contient depuis des siècles seront perdues à jamais.

Et si on pratique la forme de la même manière que n'importe qui peut interpréter, elle devient sclérosée.

La recherche de compréhension sur les théorèmes exige un raisonnement logique basé sur les principes fondamentaux.

Cela permet de voir au pratiquant, avec un maximum d'angles, une réalité cachée au travers du prisme des théorèmes déduits, qui viendront modifier sa propre vision du monde, en constant changement, s’adaptant pour embrasser un maximum de situations d'hier ou d'aujourd'hui.

Commentaires